Drames de la vie courante : une pièce de Pierre Cami par la Compagnie Lemportepièce le 18 fevrier à Aressy

A  ne  pas    manquer  le  18  février  2012  21  h    à  la  Maison  pour    tous  d’Aressy  :

 Pierre Cami  est  né à Pau, 23 rue des Cordeliers, en 1884, il poursuit ses études au lycée de Pau (futur lycée Louis-Barthou) d’où il sort avec des résultats médiocres. « J’étais très studieux puisque, dans mon désir de m’instruire, je passais tous les jeudis et dimanches au lycée. »

 

Il commence à écrire de la poésie dès l’âge de 15 ans. Son père, voyageur de commerce, (« Cami voyageur », dira son fils) fonde le Bazar Terré et, plus tard, le Comptoir du Sud-Ouest, tous deux à Pau. Il dissuade son fils de devenir toréador !
Cami fait ses débuts en chant et en théâtre au Cabaret du Chat blanc à Pau (à l’angle des actuelles places de Verdun et rue de Liège). Puis, à 19 ans, il s’installe à Paris où il entame une carrière de comédien.
En 1910, il se lance dans l’écriture humoristique et la caricature avec « Le Petit Corbillard illustré ». Après la première guerre mondiale, avec sa rubrique « La semaine camique » dans le magazine hebdomadaire « L’Illustration », il connaît une grande renommée (1933-1940).
Le succès l’accompagne aussi dans ses nombreux romans et pièces de théâtre fantaisistes.
Ayant affiché son hostilité envers les nazis, Cami se voit dans l’obligation de quitter Paris et il retourne à Pau, en zone libre, où il reste jusqu’après la Libération.
En 1941, il y crée une opérette, « Roussignoulet », qui est jouée deux fois au théâtre Saint-Louis ! Mais les deux guerres mondiales auront eu un effet désastreux sur sa carrière.
Il ne retrouve plus le succès antérieur et , oublié et malade, meurt à Paris en 1958.

Publicités

La conférence de Jacques Nikonoff particulièrement appréciée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  La  conférence    de  Jacques  Nikonoff  le  samedi  28    janvier  à  Aressy   a  particulièrement    intéréssé    le  public  présent  . Cette approche  pédagogique    autour  du  thème  :   »  Monnaie  unique , monnaie  commune ,  quel  avenir  pour  l’euro, »    a  suscité  de  nombreuses    interrogations  auxquelles  Jacques  Nikonoff    s’est  efforcé  de  répondre  d’une   manière  claire  et  accessible  à  tous  .